; Centre des archives de la région de Rivière-du-Loup

Nos fonds


Construit en 1830, le Manoir Fraser a été la résidence du Seigneur de Rivière-du-Loup pendant de nombreuses années. C'est en 1834, que le Seigneur Alexandre Fraser va habiter le manoir avec sa famille. Après son décès, c 'est son fils Édouard qui l'habite de 1856 à 1874. À la mort d'Édouard Fraser, c'est au tour de son frère William à en faire son lieu de résidence. Puis, nous verrons Alice Fraser et Marie-Thérèse Fraser, l'épouse du juge Louis-Philippe Lizotte habiter le Manoi

Le 2 août 1802, Alexandre Fraser achète de Henry Caldwell la Seigneurie de Rivière-du-Loup.

En 1917, la Cité de Fraserville mis à la disposition de la Société Saint-Jean-Baptiste des instruments de musique et quelques musiciens du 189e bataillon (actuel Fusilliers du SaintLaurent), permettant ainsi la fondation de la Fanfare Saint-Jean-Baptiste. Les membres de l’organisation donnèrent leur premier concert le 24 juin 1917. Le premier directeur fut M. Jos. T. Jenkins. En 1919, les paroisses Saint-François-Xavier, Saint-Ludger et Saint-Patrice fusionnèrent pour devenir la ville de Rivière-du-Loup.

L’organisation du district Fleuve-St-Laurent fait partie de la grande famille du Richelieu International. D’abord à portée culturelle et sociale, l’organisation Richelieu International a vu le jour en 1944, à Ottawa, à l’approche de la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’organisation a rapidement évoluée grâce au recrutement de milliers de membres au Québec, au NouveauBrunswick et en Ontario, favorisant ainsi son expension fulgurante à travers le monde entier.

La Fédération du baseball amateur du Québec (FBAQ Inc.) prend officiellement naissance lors d'un congrès tenu à Québec en avril 1969. Initialement, le bureau de direction provincial comprend 21 membres : un comité exécutif de cinq membres, les présidents de région, le représentant des arbitres et le représentant des instructeurs.

En 1983, l’Association de personnes handicapées l’Éveil des Basques se joint à la Fédération, ce qui permet alors d’ajouter la MRC des Basques et de porter le nombre d’associations membres à six. À ces organismes se sont ajoutés différents partenaires comme les centres de réadaptation, le service spécialisé de main-d’œuvre et le centre de travail adapté. En 1987, le terme « personne » est ajouté à la dénomination sociale, faisant de l’organisme la « Fédération pour personnes handicapées du KRTB ». Au début des années 1990, le redécoupage des régions administratives fait en sorte que la Fédération passe de la région de Québec à celle du Bas-Saint-Laurent.

Ce fonds témoigne de l'existence du transport Rivière-du-Loup dans la communauté louperivoise. Il contient de la correspondance avec la Ville de Rivière-du-Loup.