; Centre des archives de la région de Rivière-du-Loup

Club des scribes


Le «Club des scribes» est un projet innovateur qui a pour objectif de mettre en valeur et diffuser le contenu des fonds d’archives du Centre. Ouvert à tous, le «Club des scribes» permet aux gens intéressés d’écrire un livre en lien avec l’histoire et le patrimoine local. Ainsi, ces derniers mettent de l’avant leur talent d’écrivain ou de journaliste amateur au profit de la communauté.

Presque tous les fonds d’archives de l’organisme sont disponibles à la consultation, le choix d’un sujet littéraire est vaste. Chaque futur écrivain peut prendre connaissance des documents classés dans un fonds et suite à sa lecture, prise de notes et, à quelques occasions, à une recherche exhaustive, il pourra produire un fascicule ou un livre. Le Centre d’archives prend en charge l’édition desdits manuscrits.

Même si des écrivains d’expérience sont au nombre du groupe, ce projet n’a pas été créé seulement pour des experts. Tout individu intéressé peut le faire. Tous les écrits seront inclus à la collection qui fera figure de proue au niveau de la promotion des fonds d’archives de l’organisme. Sept publications sont maintenant disponibles.

Nos publications


Casa-Berardi (37 pages)


Prix : 5$

Bgén. Paul Triquet

Le Brigadier-général Paul Triquet, originaire de Cabano, est un héros de la deuxième guerre mondiale. Il a dirigé ses hommes dans la célèbre bataille de Casa-Berardi. La réussite de cette mission lui a valu la célèbre Croix Victoria (médaille remise qu’à 16 Canadiens lors de la 2e guerre mondiale). Avec sa discipline et sa bravoure, il a montré la voie à ses hommes et a su démontrer que les soldats canadiens avaient droit au respect et la confiance des alliés.

Saint-Ludger de Rivière-du-Loup, 1905-1955 (36 pages)

du Comité des Fêtes de la paroisse

Prix : 5$

50ième anniversaire, c’est la fête au village! Le programme souvenir de Saint-Ludger 1905-1955 est une source de renseignements historiques sans pareil. Liste des curés, des vicaires, des commissaires d’école de l’époque. Photos des personnages en autorité tel Jean-François Pouliot à la Winston Churchill, des notables de la région et des commerçants de la paroisse…quel souvenir pour ceux qui les ont connus ou qui en ont entendu parlés.

Saint-Ludger de Rivière-du-Loup, 1905-1955 : notes historiques (145 pages)

de l’Abbé Jos.-Arthur Richard

Prix : $15

Ce volume de quelques 141 pages est divisé en deux grandes parties. La première résume le Saint-Ludger, avant sa fondation. L’on parle de Rivière-du-Loup à son origine, les détails des transactions seigneuriales, les pionniers de Saint-Ludger et le début de la vie urbaine de la paroisse.

Dans la deuxième partie, l’abbé Richard détaille les premières démarches de la fondation paroissiale. Il aborde l’aspect clergé, les cloches de l’église et l’organisation de la vie paroissiale. Il ajoute la partie scolaire et il finit par la présentation de la communauté commerciale et financière.

Max D’Amours : découvreur, pédagogue, bâtisseur (51 pages)

de Louis Augustin Roy

Prix : $10

Max D’Amours a œuvré une grande partie de sa vie à l’Université du Québec à Trois-Rivières en tant que professeur de récréologie. « Découvreur, pédagogue, bâtisseur », selon son ancien collègue Gilles Pronovost, Max D’Amours est de ceux qui ont toujours un nouveau projet devant eux. Ce livre permet d’en retracer l’histoire tout en découvrant, par une notice biographie étoffée et divers documents d’époque, la naissance de cette branche de la sociologie qui s’attarde aux loisirs et trente années dans ce domaine. Cet ouvrage, auquel sont annexées les listes les plus complètes de ses travaux, constitue donc la meilleure introduction au fonds Max D’Amours.

Maison de la Famille du Grand-Portage : un historique de sa fondation à 2005 (83 pages)

de Karine Théberge-Côté

Prix : $10

Relatant l’histoire et la mission de la Maison de la Famille du Grand-Portage de sa fondation en 1996 à 2005, ce livre décrit les divers programmes, activités et ateliers qui se sont donnés pour les familles de la M.R.C. de Rivière-du-Loup.

Ce livre est un incontournable pour en apprendre davantage sur cet organisme qui, depuis des années, travaille fort pour offrir aux familles louperivoises des activités de choix pour tous les membres de la famille.

Venance Pelletier, l’homme derrière ses réalisations (47 pages)

de Gaston Pelletier

Prix : $15

Venance Pelletier se fait connaître en tant que sportif à son origine. Embauché par le Foyer-Patro en 1971, il devint le coordonnateur des premier Jeux du Québec à Rivière-du-Loup. Il devint ensuite le premier directeur des loisirs pour la Ville de Rivière-du-Loup.

Son parcours lui permet de devenir un acteur important dans l’accomplissement de nombreux projets soutenant le développement structurant du sport, des loisirs, de la culture et des milieux communautaires dans la région de Rivière-du-Loup.

En somme, l’exposition « Venance Pelletier, l’homme et ses réalisations » se veut avant tout rendre hommage à un homme qui avait à cœur le rayonnement de sa ville d’adoption.

Le Patrimoine industriel Massé

de Max D’Amours

Prix : $30

De Bernard Massé à Lise Massé, cinq générations s’activeront à exploiter de petites industries locales nécessaires au développement de leur communauté. Des débuts de la colonisation des Appalaches jusqu’à aujourd’hui, ils ont construit des moulins, fait fonctionner des machines, procuré des emplois et fourni des biens et services à leur entourage. Moulin à farine, moulin à scie, moulin à carder, usine électrique et ateliers spécialisés sont au menu industriel de l’entreprise familiale. Sans relâche, les générations se succèdent. Bernard, Honoré, Freddy, Maurice et Lise Massé constituent cette filière entrepreneuriale dont il est question dans cet ouvrage. Du moulin du Petit-Sault à l’Isle-Verte en 1850, en passant par le moulin de Saint-Clément dans les années 1880, les Massé compléteront cette épopée à Saint-Hubert entre 1891 et 2009. Cette histoire unique aura traversé trois siècles et laissé un héritage dont la valeur patrimoniale représente un atout culturel indéniable pour la communauté et la région.

Les immobilisations en orthopédie … entre de bonnes mains (204 pages)

de Gaston Pelletier

Prix : $60

Pour une personne débutante comme expérimentée, cet ouvrage saura être un aide-mémoire comme indications des principes de base des immobilisations en orthopédie. La présente représente une base nécessaire pour connaître le b a ba de la manipulation et des gestes posés pour confectionner des immobilisations qu’elles soient en plâtre de Paris ou en matière synthétique. Nous offrons donc un nouvel outil pour permettre d’accéder à une confiance nécessaire pour une immobilisation compétente et sécuritaire. Bien connaître ses forces et faiblesses et savoir combler ses lacunes fera du technicien en orthopédie une personne de confiance en qui un patient aura du respect et une reconnaissance pour les services reçus.

La rivière du Loup et ses chutes, le Platin, son verger et son boisé, Lieux d’histoire et de souvenirs. (273 pages)

de Georges Pelletier et collaboration de Lynda Dionne

Prix : $40

De tout temps, le parcours sinueux de la rivière du Loup traverse l’histoire louperivoise. L’auteur Georges Pelletier et sa conjointe Lynda Dionne présentent le rôle important de ce cours d’eau dans le cadre de vie de ses riverains. Avec la colonisation européenne, la rivière a eu un impact direct sur l’occupation du territoire et sur le développement de la ville de Rivière-du-Loup. Le harnachement de ses cinq chutes a permis de mettre en branle des moulins à farine, des scieries, des fonderies, des fabriques de meubles, des usines de pâte à papier et des centrales hydroélectriques.

Au cœur de cette ville, un platin s’est formé au cours des millénaires avec un méandre de la rivière du Loup. D’abord défriché au début du 19e siècle, il a servi à la culture et au pacage des animaux. En 1930, l’ingénieur forestier Lauréat Lavoie a planté des arbres fruitiers sur cette pointe de terre fertile. Au cours de la Deuxième guerre mondiale, le pomiculteur Louis Pelletier acquit ce verger du platin. La population environnante se procurait alors ses fruits, ses légumes, son miel et son cidre. Fils du pomiculteur, l’auteur partage généreusement ses souvenirs et des anecdotes du verger et du boisé familial.

Reconnu dès 1970 comme un espace vert à conserver, le Platin est aujourd’hui rattaché au Parc des Chutes. Fréquentée en toutes saisons, cette forêt urbaine attire les promeneurs, les sportifs, les familles et les étudiants qui y pratiquent la marche, la course l’observation et l’exploration. Ses magnifiques sentiers et ses spectaculaires belvédères permettent de découvrir le milieu forestier, le verger patrimonial, la rivière, ses nombreuses cascades et sa « Grande Chute ».

Le Centre d’archives de la région de Rivière-du-Loup est fier de contribuer à ce volume qui relate l’évolution du cœur de la ville et l’histoire méconnue du Platin. Les auteurs ont mis à contribution de nombreux documents, greffes de notaire, témoignages et souvenirs de famille, des photographies de fonds d’archives de partout au Québec et de collection privées. Plus de 300 photographies, cartes, gravures et dessins illustrent les pages de ce livre.


Points de vente


Si vous achetez une publication directement au Centre d'archives, vous ne paierez aucune taxe !